• Sylvain Pradal

Objets connectés, quels objectifs et quels enjeux ?

Mis à jour : juil. 16

Il existe 3 types de bénéfices immédiats qu’on peut tirer de l’IoT :

1/ Développer le chiffre d’affaires en restant globalement sur le même cœur de métier

Vous avez certainement dû entendre parler de cette promesse client qui résonne dans le milieu caféier : « Notre promesse : un café d’exception ». Cette promesse utilisateur est celle de Nespresso. Afin de renforcer la fidélisation de ses clients mais aussi de leur proposer une expérience utilisateur optimum, Nespresso a mené une réflexion sur la transformation de sa machine à café en objet connecté. L’un des principes clé de la qualité du café Nespresso est le paramétrage de la machine à café (température, durée d’infusion...). C’est donc tout naturellement, que Nespresso a travaillé sur la définition d’un paramétrage « idéal » de sa machine à café afin de la connecter, de vérifier à distance que la machine respecte bien les critères de ce paramétrage « idéal » et, le cas échéant, de lancer une opération de maintenance et de réapprovisionnement automatique des capsules.

2/ Optimiser les coûts de production

L’un des sujets incontournables dans l’optimisation des coûts via l’IoT, est la maintenance. Aujourd’hui, il existe 4 niveaux de maintenance :

1. la maintenance corrective : c’est le premier échelon de la maintenance. La machine tombe en panne et on intervient pour la réparer. Dans ce cas, il y a une perte du temps de production dans la cadre de la maintenance et cela engendre des coûts supplémentaires,

2. la maintenance préventive : C’est le type de maintenance la plus répandue dans le monde. C’est en fait, une programmation de la révision de la machine tous les x années ou x heures de fonctionnement. On est donc sur le principe d’anticipation des pannes et des réparations sans qu’il soit forcément nécessaire.

3. La maintenance conditionnelle : De plus en plus d’entreprise intègre la maintenance conditionnelle dans leur usine. Le principe est simple : la machine est connectée, des indicateurs sont donc analysés en permanence. Les dysfonctionnements potentiel vont être alors détectés selon la variation de ces indicateurs. Dès lors, des opérations de maintenance vont être ou non mise en place.

4. La maintenance prédictive : c’est dans l’industrie 4.0 qu’on utilise ce type de procédé qui allie l’IoT à l’intelligence artificiel. Nous sommes sur une analyse personnalisée et continue du fonctionnement de chaque machine qui ne se base donc plus sur des conditions. On ne travaille plus sur une valeur instantanée mais sur une tendance et une projection.

3/ Mettre en œuvre de nouveaux business model

Un acteur international d’équipements pour l’industrie a décidé de connecter ses compresseurs industriels nécessaire pour les usines. Aujourd’hui, ils ont déployé plus de 350 000 machines. Leur problématique était double. Premièrement, il était nécessaire de mettre en place des systèmes connectés sur les machines pour permettre le contrôle/commande à distance des systèmes.... Ensuite, cela leur permet de répondre à une demande client de plus en plus forte. En effet ceux-ci demandent de plus en plus à « acheter » l’air sous pression plutôt que d’acheter un produit « compresseur d’air ». L’équipementer devait donc repenser son business model, et conséquemment ses produits et son organisation pour suivre l’évolution des besoins de leurs clients.




#aldeon #iot #objetconnecté #conseiliot #france #occitanie


© Aldeon . Créé par La ptite Boite

  • LinkedIn - Grey Circle